Lessons, workshops and training for mat work and cardboard frames, artistic activity

Home Workshop


About

I started teaching artistic mat work in 2006, near Nîmes in the Gard region. At first in a store, and since 2009 in my own workshop where comfort and hospitality thrive in a bucolic setting with olive trees and Mediterranean pines. The fauna is also represented by a few cats (and hedgehogs at night!) that live in the garden where they bask... 

 

My passion for framing naturally led me to creating cardboard frames at the request of my students wishing to complete their mat work with a home made frame. This activity offers a more varied and creative alternative to a classic wooden frame. 

 

What an adventure! Everything had to be invented: cutting techniques, the decorations, friezes and assembly methods, the choice and the endless variety of models and styles, the learning and development of coatings, paints and color... 

 

This unique discipline has now become my specialty, it is slowly gaining the interest of framing teachers conquered by its potential and convinced of its complementarity to their lessons. Idées de Cadres, a french framing magazine, published three special editions on the subject allowing a wider dissemination of this new creative hobby.

 

I invite you to go through the pages of my website to give you a bit of insight on what we do at the workshop, and on the lessons, workshops and training I propose not only for mat work but also for cardboard frames. Feel free to contact me, I'd be happy to enlighten you in more detail on my techniques and offers and I hope to welcome you in my workshop to share my passion. 

 

Happy reading!

 

Patricia Alexandre

Démonstration à Champigny chez Boesner

Stages de Baguettes en Carton à Paris

Il reste quelques places pour le stage du 6 et 7 mars 2019 !

 

N’hésitez pas à me contacter pour les modalités d’inscription.


Reportage de Marie Do

Au mois de novembre j’ai invité Marie Do à venir passer la journée avec moi pour voir de près mon activité de baguettes en carton, de découvrir les outils qui l’accompagnent et de faire un reportage avec le professionnalisme que nous lui connaissons. A ma grande joie elle a accepté et nous avons passé une journée formidable.

Voici son témoignage, j’espère que comme moi vous éprouverez le plaisir immense de vous laisser emporter par ce style bien à elle qui nous a accompagné pendant tant d’années et que nous retrouvons intact.

Merci Marie Do d’être venue et à très bientôt !

 


Vous allez peut-être me reconnaître ? ...Je continue à écrire, je continue à encadrer, et je continue à m’informer sur le monde qui a été le mien, le vôtre pendant de si longues années.

Je suis toujours restée en contacts étroits avec Patricia Alexandre, d’autant plus que mes pas m’ont rapprochée d’elle et que nous sommes presque voisines, à un département près.

Non seulement je l’apprécie beaucoup mais j’ai toujours été sidérée par son talent. 

Elle ne s’est pas limitée à ses performances dans l’encadrement. Elle a parallèlement développé une créativité de plus en plus débordante pour le cadre lui-même, mais en carton.

Ses baguettes d’abord simples, sobres, et toujours raffinées ont rapidement évolué vers des compositions géométriques ou décoratives, ce qui les a peu à peu rapprochées à s’y méprendre des moulures de bois ou de plâtre des musées. Car… « C’est bien beau de faire des baguettes en carton, mais il faut qu’elles ressemblent à du bois » (sic)

Patricia a travaillé et travaille toujours des heures et des heures, à la recherche de la perfection d’abord, mais aussi à celle d’une réalisation facilitée.

Et elle a trouvé ! 

Elle m’avait immédiatement mise au courant de sa création, de sa DECAREGLE. J’avais vu, j’avais regardé, je croyais avoir saisi toutes les possibilités de ce nouvel outil. Que nenni !

La journée de démonstration, d’utilisation que nous avons passée ensemble a été pour moi l’évidence de la première nouvelle méthode d’encadrement depuis ma « retraite ». C’est fabuleux, aucune encadreuse ne peut passer à côté de ça !!!

Plus de règles graduées, plus d’équerrage, plus de croix dans les angles…Car « on ne mesure plus, on assemble des mesures ».

Les 10 réglettes d’acier de largeurs et épaisseurs différentes, utilisables dans les 2 sens permettent, par juxtaposition contre une règle lourde, de toujours trouver la mesure recherchée, au millimètre près.

4 plaques en plexiglass, l’xtension, complètent ces instruments de mesure pour des formats plus importants.

Les coupes se font à l’aide de la règleMaped Profila ou Quadra et de leurs 2 têtes de découpe à 90° et 45°.

 

Difficile en un seul article d’expliquer une réalisation complète.

En voici néanmoins les principales étapes.

Les mesures se font à partir d’une « formule ceinture ».

 

Le carton utilisé doit être de très bonne qualité. Il ne doit surtout pas décourager le travail de découpe. On en marquera le sens sur chaque élément de la construction, on inversera les sens dans le collage des superpositions, pour éviter ensuite tout cintrage.

1ère étape : la ceinture, en un seul morceau. Elle sera la base de tous les composants de la baguette.

« C’est la toile du peintre », un espace de décoration à agencer comme on veut.

2ème étape : les bandes de carton pour le talon, vous craignez le gâchis, la perte de toutes les chutes de carton. Et bien NON, TOUT est réutilisable, TOUT est réutilisé.

3ème étape : les bandes du décor, dans du carton et (ou) de la cartonnette, droites, biseautées sur un ou 2 côtés. Pas de problème avec la DECAREGLE, même pour des bandes très, très étroites.

Les angles à 45° sont coupés à la pince, un jeu d’enfant.

Dernière étape : l’enduit de lissage, qui va cacher toutes les petites imperfections, s’il y en a... Il est posé au doigt.

 

Reste le décor…à l’infini. On découpe des « confettis » de cartonnette et on les colle à la queue leuleu ou en dessins géométriques. Des moules en silicone offrent un choix immense de motifs et frises. On se sert de pâte à modeler qui sèche à l’air en 24 heures. On les colle à la colle vinylique. On peint, on patine, on cire…

 

Ces baguettes sont vraiment…magiques et Patricia en est la fée.

Les angles des modèles qu’elle crée, ceux de ses élèves, sont stockés et il n’y a plus assez de boîtes de rangement. 

Une de ses stagiaires lui a dit récemment : « Merci de m’avoir fait découvrir quelque chose ».

Et bien Patricia, je te dis aujourd’hui la même chose. Merci ! 

Dans une période où le loisir créatif souffre, où l’encadrement s’essouffle, quelle bouffée d’air frais et nouveau tu peux nous apporter.

Pour les animatrices et les élèves, tu proposes une méthode simple, rapide, j’en suis témoin.

Pour les magasins, ce sont d’autres produits à proposer à la clientèle : cartons de qualité, colles, modeling past, enduit de lissage, pince à découper, moules, et bien sur, les outils eux aussi magiques : la DECAREGLE et son xtension.

En attendant, vous trouverez tout cela chez Patricia et elle se tient à votre disposition pour partager ce que je considère aujourd’hui comme incontournable. Ses stages sont eux aussi, parfaits. Elle met à votre disposition tout le matériel, à chacune sa boîte !

 

De mon côté, il y a peut-être quelque chose à faire ??? Je vais y réfléchir, rapidement. 

Voeux 2019

Madiba Creations vous souhaite une  année 2019 joyeuse et tonique à l’image de cette baguette dont l’alliage verre et carton s’harmonise  au travail de l’artiste Tom Fedro et à la technique des angles graphiques de Valérie Hamez.

 

Madiba Creations wishes you a happy and tonic New Year 2019 with this frame elaborated with glass and cardboard complimenting a Tom Fedro picture and Valérie Hamez’s graphic angles matting technique. 

 


Le cartonnage articulé

Copyright © September 2014

All rights reserved

Marque déposée

 

 Madiba Creations | 155 Chemin de Valbournes | 30620 Aubord | France

No SIRET: 804 337 798 00016

Tel: +33 4 66 71 49 57